Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 06:07
En 2014, notre défi est de participer à l'Iditarod, la grande course de 1600 km en Alaska, d'Anchorage à la mer de Bering.
In 2014, our challenge is to run the Iditarod, the 1000 miles race across Alaska, from Anchorage to Nome.

 

PRÉSENTATION.

 La course de l’Iditarod est la course de chiens de traîneau la plus prestigieuse.

Elle traverse l’Alaska de l’est à l’ouest, d’Anchorage à Nome (Mer de Béring) sur une distance de 1600 km. L’itinéraire traverse l’intérieur de l’Alaska, sauvage et inhabité pour rejoindre la redoutable banquise sur la côte de la mer de Béring.

 

PRESENTATION.

 The Iditarod race is the most prestigious sled dog race.

It goes across Alaska from Est to West, from Anchorage to Nome (Bering sea) for 1000 miles. (1600 km). The trail goes across Alaska interior, wild and uninhabited to get to the tremendous Bering Sea coast.


 START : MARCH 1ST, 2014.

 

DURATION : 10 TO 14 DAYS.

 

Every musher starts with his/her 16 dogs team.

 


DÉPART : LE 1ER MARS 2014.

 

DURÉE : 10 À 14 JOURS.

 

Chaque musher part avec son attelage de 16 chiens.


Durant la course, le musher voyage nuit et jour en autonomie avec ses chiens sans aide extérieure avec de brèves haltes dans les points de contrôle ou au bord de la piste.

 

En plus de la distance, l’équipe fera face à de nombreux défis, tel que le climat ou la géographie. La température peut descendre à moins 50 degrés C. Le blizzard ou les tempêtes  ne sont pas rares. L’attelage traversera la chaîne de l’Alaska, les gorges Dalzell, l’intérieur sauvage de l’Alaska.  Il va parcourir 230 km sur le fleuve Yukon et plus de 350 km le long de la banquise de la mer de Béring.

                  

 Les chiens sont entraînés, nourris et soignés tout au long de l’année. Ce sont des athlètes  de haut niveau.

 

Durant la saison précédant le départ, ils auront parcouru au moins 5000 km d’entraînement. Pour le musher la préparation et l’entraînement représentent plus d’un an de travail à plein temps.

 

Pendant la course, ils vont ingurgiter chacun plus de 10'000 calories par 24 heures.  Cela représente une collation toutes les deux heures, sous forme d’un morceau de poisson ou de viande rouge ou de poulet et un repas de viande et croquettes haute énergie toutes les 6 heures. 

L'équipe de chiens sera l'équipe du Yukon Quest + 2 chiens.

 

During the race, the musher travels nights and days in self-reliance  with his/her dogs without help, with short brakes in the check points or near the trail.

 

The dogs are trained, fed and get care all along the year. They are high level athletes.


In additon to the distance, the team will meet several challenges, as the weather or the land. The temperature could drop to minus 50 degrees Celsius (- 60 F). The blizzard or snowstorms are not uncommon. The team will go across the Alaska Range, the Dalzell gorges and the wild interior of Alaska. The team will travel 230 km (150 miles) on the Yukon River and more than 200 miles all along the Bering sea coast.

                         

During the season before the start, the dogs will get at least 5000 km (3000 miles) of training. For the musher, training and planning mean more than one year of a full time work.

 

During the race, the dogs will eat more than 10’000 calories a day. It means one snack every 2 hours like a piece of fish or chicken and one meal every 6 hours with meat and high energy kibbles.

 My dog team will be the same than during the Yukon Quest + 2 dogs.

 

BUDGET

 

  Inscription.                                                            $    3000.00

 

Booties(Bottines pour protéger les pattes

3000 pour la saison)                                             $    4000.00

 

Traîneau de course                                                     $    4000.00

 

Nourriture pour les chiens. 

 Pour  la course (1 tonne) et les entraînements  $  10’000.00

 

Matériel et nourriture musher.                                  $    2000.00

 

Matériel divers.

 (Semelles de rechange, harnais, colliers)                  $    2000.00

 

Chauffe-mains, batteries,

Course et entraînement                                             $    1000.00

 

Frais de transport (camion et avion)                           $  10’000.00

 

Divers                                                                         $    4000.00

 

TOTAL                                                                        $ 48'000.00

 

 

 

      Pour nous aider, il est possible de participer à notre aventure :

 

Achat de ses livres.

Les livre « Le traîneau de la liberté » et « Empreintes dans la neige »peuvent être  commandés directement auprès de Marcelle.

 

Participation à l’achat de matériel, de nourriture, de frais vétérinaire ou de frais de l’inscription.

 

Les donateurs seront mentionnés dans la liste des sponsors et recevront un souvenir de l’Iditarod 2014 dédicacé ainsi qu’un certificat cadeau d’Alayuk Adventures.

 

Parrainage de chiens.

À partir de $ 100.00, il est possible de parrainer un chien. Votre nom figurera à côté de la photo du chien. Vous recevrez la photo de votre protégé, un souvenir de l’Iditarod 2014 dédicacé et un certificat cadeau d’Alayuk Adventures.

 

Participation à des séjours aventures chez Alayuk Adventures.

 

Pour les commerces ou entreprises, achat d’un emplacement pour votre logo sur le site internet, sur le manteau, sur le traîneau ou sur le camion. $ 300.00 par emplacement. Les sponsors recevront les photos et pourront les utiliser pour leurs publicités. Chaque sponsor recevra un souvenir de l’Iditarod 2014 dédicacé et un certificat cadeau chez Alayuk Adventures.

 

 Merci beaucoup pour votre soutien.

 


 BUDGET

 

·         Registration fees.                                                $    3000.00

 

 

·         Veterinary costs for 16 dogs.

 (Check- up, inoculations, dewormers,

 ECG, microchips)                                                     $    8000.00

 

·         Booties, 3000 for the season.                           $    4000.00

 

·         Racing sled.                                                        $    4000.00

 

·         Dog food for the race(1 ton) and for the

training.                                                                      $ 10’000.00

 

·         Gear and food for the musher.                          $    2000.00

 

·         Gear like plastic for runners, harness, collars  $    2000.00

 

·         Handwarmers and batteries for the  

race and the training.                                                $    1000.00

 

·         Transportation and shipping costs.                   $ 10’000.00

 

·         Unexpected expenses.                                       $    4000.00

 

TOTAL                                                                        $ 48'000.00

 


  To help our team, it is possible to be a part of our adventure:

 

To give money for buying gear or dogfood or to pay a part of the veterinary costs or registration fees.

 

Sponsors will be quoted in the sponsors’ list. They will receive a signed souvenir from the 2014 Iditarod. They will receive also a gift certificate from Alayuk Adventures.

 

To sponsor a dog.

 From $ 100.00, it is possible to sponsor a dog. Your name will be listed under the dog’s photo. You will receive the photo of your dog and a signed souvenir from the 2014 Iditarod. You will receive a gift certificate from Alayuk adventures.

 

To take part of an adventure by dog sledding or in summer with Alayuk Adventures.

 

For business :

 

To buy a space for your company logo on our web site or on our equipment. (Sled, clothes, dogs’ coat, truck). Each space will cost $ 300.00. The sponsors will receive photos that they can use for advertissment. They will receive a souvenir from 2014 Iditarod and a gift certificate from Alayuk Adventures.

 

 

Thank you very much for your support.

 

Picture 022

L’équipe à l’arrivée de la Yukon Quest 2012 en forme après 15 jours sur la piste.

 

My team at the finish line of the 2012 Yukon Quest, in good shape after 15 days on the trail.

 

 

En français : link

http://www.alayuk.com/wp-content/uploads/2012/07/IditarodMarcelleFressineauFR.pdf

 

In english :   

http://www.alayuk.com/wp-content/uploads/2012/07/IditarodMarcelleFressineauEN.pdf

link

www.iditarod.com

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 09:52

Photos are  on the french version.

YUKON QUEST 300 – ENGLISH TEXT.

We are already February 2nd. I am with my team ready to start with bib nr 4.

My dogs get used to the crowd. They speed up until the Yukon River.

The first 30 kilometers, the trail is soft. We move slowly but it is the same for everybody. The snow is like spring snow. It looks like salt.

We pass bib nr 2, Colin Morrisson. His sled is overloaded. It seems he is going for a week trip in total autonomy.  It looks like my sled during my first races. The weight of my sled was twice the other sleds.

We are now 3 teams from Annie lake road, one behind the others : Tamra Reynolds, Yuka Honda and me.

In fact, I don’t mind about the other teams. I am here to train my dogs and give them the best experience I can. It is a training run for my project to run the Iditarod in 2014. I want that my dogs finish healthy and in good shape. I will try to learn as much as I can to improve my training and my planning.

Today it is the 87e birthday of my friend Robert. I take him mentally in my sled and I tell him tales and stories about the dogs and the trails.

When we arrive on the Overland trail, the trail is in better conditions. It’s perfect. We are rewarded by northern lights.

The first day it’s the passing day. We pass and pass again many teams. It’s a good exercise for my leaders, Mr. X and Morrison because they are not good. They have to learn.

When I see teams discouraged 10 km before Braeburn check point, I realise how great it is to have dogs that know the trail. Mine speed up.

I have to move Morrison from the lead. He is smelling Pluton behind him. She is not in heat. It’s only in the Morrison’s head. From now, Pluton will lead with Mr. X.

In Braeburn, my three handlers, Juliette, Phil and Cecile are waiting for me. In the parking lot, I am near the end. I walk a lot.

Many teams from the big race are still here.

I am satisfied with my dogs. They know the routine. The straw is here, they rest. The food is here, they eat. I cover them with the blanket, they sleep.

 

My A plan that usually does not work, is to give a 6 hours rest in every check point and a short 3 hours rest in the trail to give a soup and to change the booties.

Braeburn check point, it is a special ambiance. I eat well and find a bed for 2 hours.

We leave Braeburn as planned. On the first lake, 10 miles lake, the wind is blowing. We don’t see the trail. The markers are very useful. The dogs are slow in this soft snow. I think that the road to Carmacks will be long. I have to change the booties quite often.

When we arrive on Coghlan lake, I am happy to see that the wind is blowing on our back.

Coghlan cabin is occupied, but this time Mr. X agrees to keep going.

We are travelling from one lake to another lake.  I admire the work of the rangers. They choose the good place to make the trail. It should be a lot of work, because there are a lot of overflows on these lakes and we travel all the time on a dry trail.

At Clair lake cabin, Mr X. tries to go there. People and snowmobiles are here...

I camp at mid way, on Chain of lakes. I realise that I lost my meal. It was in the pocket of my parka and it is so hot that I took off it several times.  My meal should have fall down.

After Mandana lake, we go through Ping Pong alley, many short and steep down hills with a sharp turn at the bottom. I slow down. I am afraid to injure a dog.

From the hill, we go down 3 times to the Yukon River. We travel on jumbled ice. The third time, the dogs realise that Carmacks is not far. They speed up.

At Carmacks, we have a 6 hours mandatory stop and the layover. I have to stop about 6 hours and 30 minutes.

It is the routine check point: Straw, booties off, feeding the dogs, massage. It is also the veterinary check up. My dog Carmack vomited his last snack. I decide to drop him here. Vomiting + working hard can dehydrate the dog. My handlers will take care of him. The other dogs are in good shape.

I eat and take a rest. Then, I prepare my team for the next run.

When I leave Carmacks, I think about my 2005 Yukon Quest race. We go up hill for about 20 km. In 2005, the dogs were slow, watching me: “Where are we going?” Today the dogs run well with a steady pace. I am happy.

We go down 4 times on the Yukon River before arriving to Mc Cabe farm. A beautiful sundog is around the sun.

In Mc Cabe, the welcome from the Kruse family, the farm owners, is still great. I give a soup to the dogs and I go to eat and drink myself. It’s hot and sunny. I take a rest outside. Then I prepare the team for the next run to Pelly Crossing.

We leave Mc Cabe under the beautiful color of the sunset. We follow the power line for a few kilometers and we go through burnt forests. The worst overflow is down a slope. I dont’ have time to realise that there is a big hole of water in the middle of the trail that Mr. X leads us on a dry area near the trail in the willows. Further on the trail, usually we cross some ponds with a lot of overflow deep to the knees. This year, the ponds look so deep that the rangers made a new trail to avoid these ponds.

It could seem strange that with 6 weeks under minus 30 Celsius, these ponds are not frozen. It’s because they contain methane sulfur and warm water.

We cross over 4 lakes, then we arrive in the forest over Pelly Crossing. Mr. X speeds up. He knows exactly where we are. We go down the slope promptly and we arrive in the village of Pelly Crossing.

The dogs are in good shape. They eat and rest well. Normally, we go to Stepping Stone by the river and come back by the road, but this year, the river is too bad with the overflows. We will go also by the road.

We leave Pelly before 2 am. It will take 12 hours with a 2 hours rest at Stepping Stone.

The road is very hilly and it is a slow pace. I slow down in downhill because I don’t want to injure a dog. If we go too fast in downhill, they can have shoulder problem.

My little girl Olive looses heart. I decide to take her to put her in my dog bag and in my sled. But when I try to put her in the bag, she is afraid and I escape her. She runs heading to Pelly Crossing. I think that my race is finished right here because I have to catch her. Finally, she comes back. I take a meat snack and she comes near me. I catch her and put directly in my sled. Olive was not born in my kennel. I adopted her last spring and she is very shy. She stays in my sled until Stepping Stone. The last kilometers on the river are grisly, it is dark and foggy. It is difficult to see the markers.

Stepping Stone is a private cabin where volunteers take their vacation to come by snowmobile in this remote place to welcome the mushers, to warm up the place, to prepare food for the mushers and water for the dogs. We can rest, we can dry our clothes, we can eat good food. For me, these cabins like Stepping Stone, forty miles, Scroggie creek in remote area are the soul of the Yukon quest. I appreciate a lot this stop even if 2 racers pass me. Anyway, I would not run the dogs for 10 hours without giving a soup and changing the booties. My little girl Olive is in better mind. She wants to run again.

We leave Stepping Stone by the Great River Journey road, we go along the farm, then we arrive on the road again. When we arrive at the crossing between the 1000 miles race and the 300 hundred race, Mr. X wants to follow the 1000 miles trail. He must know my feeling because me too’ I would go on that trail...

We are now in the last 50 kilometers. I meet a few teams. It means that I will not be the last one.

Trees fallen down on the road. I am too lazy to cut these logs, I go under the trees.

 

A few hours later, we arrive at Pelly Crossing  in 6th position.

I realise that when the dogs know the trail is a lot more easy.  They don’t watch me and asking me where are we going. Finally my A plan worked.

The award banquet is at Pelly Crossing. We are welcomed by the native community. At school, the kids make drawing about every  musher. They also prepare the food and everything.

The Yukon Quest it is also all the organisation. The marshalls, the veterinaries, the volunteers, the rangers and the handlers are like a big family around the musher and the dogs. Thank you.

Thank you my dogs : Mr. X, Pluton, Morrison, Cochise, Olive, Beaver, Lola, Beige, Cheyenne, Baikal, Arkell and Carmack. He is fine now.

Thanks to everybody.

Let’s go to our “Iditarod 2014 project’’.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 08:44

Et voilà déjà le 2 février.  Je me retrouve avec mon équipe sur la ligne de départ en 4ième position.

 

P1080594.JPG

Cécile, Marcelle, Juliette, Phil.

 

 Les chiens sont maintenant habitués à la foule et démarrent en trombe sur le fleuve Yukon.

 

P1080600.JPG

 

 Les 30 premiers kilomètres, la piste est molle. Les chiens brassent une neige de printemps ressemblant à du gros  sel.  Le rythme est lent, mais c’est pour tout le monde pareil.

Nous dépassons sans tarder le dossard nr 2, Colin Morrison, qui a un traîneau hyper chargé. On dirait qu’il part pour une semaine en autonomie complète.  Cela me rappelle mes premières courses où mon traîneau pesait le double de ceux des autres concurrents.

Nous sommes maintenant  3 équipes d’Annie lake road l’une derrière l’autre. Tamra Reynold, Yuka Honda et moi.

En fait, je ne m’occupe pas trop des autres. Mon but est de terminer la course avec des chiens en forme. C’est un entraînement pour mon projet 2014, l’Iditarod. Je vais essayer d’améliorer ce que je peux dans ma planification et mon entraînement.

Aujourd’hui, c’est le 87e anniversaire de mon ami Robert. Je l’embarque mentalement dans mon traîneau et lui raconte des histoires sur la piste et sur les chiens.

Sur l’Overland, la piste s’améliore. Les conditions sont excellentes jusqu’à Braeburn. Nous avons même droit à de belles aurores boréales.

Le premier jour, c’est un ballet de dépassements et re – dépassements. Ce n’est pas drôle car mes leaders, Mr. X et Morrison ne sont pas encore au point mais c’est un bon exercice.

Quand je vois des attelages dont les chiens sont complètement découragés à 10 km du point de contrôle, je savoure le fait que les miens connaissent la piste et accélèrent à l’idée d’arriver bientôt.

Morrison niaise, il essaie de séduire Pluton qui est derrière lui. Elle n’est pas en chaleur car elle est opérée. Je change. Je mets Pluton en avant et Morrison à l’arrière.

À Braeburn, mon trio de handlers m’attend : Juliette, Cécile et Phil. On me parque à l’autre bout du champ. Je vais devoir faire de la marche à pied pour aller chercher mes affaires.

 Beaucoup d’attelages de la grande course sont encore là.

Je suis contente des chiens. Ils connaissent la routine. La paille arrive, ils se reposent. La gamelle arrive, ils se jettent dessus. Une fois que je les ai installés sous leur couverture, ils s’endorment.

P1080647

 Le repos des chiens.

 

Mon plan A, qui en général ne fonctionne pas, est de donner un bon 6 heures de repos dans les points de contrôle et de faire un repos court de 3 h sur la piste pour donner une soupe et changer les bottines.

Le point de contrôle de Braeburn, c’est toute une ambiance. Je réussis à m’empiffrer et à trouver un lit pour m’allonger 2 heures.

Nous repartons  comme prévu en direction de Carmacks. Sur le premier lac, 10 miles lake, le vent souffle comme la gale. On ne voit plus la trace. Heureusement qu’il y a les  balises. Les chiens brassent. Je pense que la route sera lente et longue. Il faut souvent changer les bottines qui se remplissent de neige.

Quand nous arrivons sur le lac Coghlan, je suis contente de constater que le vent est dans le dos.

Malgré que le chalet Coghlan est habité, cette fois Mr. X n’insiste pas. À mon ordre, il continue sa route.

Sur ces lacs, je ne peux m’empêcher d’admirer le travail des rangers, les patrouilleurs qui ont préparé la piste. Ils nous font éviter tous les trous d’eau et d’overflows.

Je campe à mi-chemin pour donner la soupe.

À la cabane de Clair lake, Mr. X essaie d’y aller. Je finis par le convaincre de continuer.

Je fais la pause à mi-chemin sur Chains of lakes. Là, je constate que j’ai perdu mon repas que j’avais mis dans les poches de mon parka. Je l’ai enlevé plusieurs fois, tellement il fait chaud. Mon repas a dû tomber à ce moment là.

 Après Mandana lake, nous traversons une section appelée « Ping Pong Alley ». Ce sont des petits talus très raides avec  un contour à 90 degrés en bas. Je préfère freiner pour éviter de blesser un chien. Nous replongeons 3 fois sur le fleuve Yukon et faisons quelques zones dans les blocs de glace. (Jumbled ice).  La 3 fois, les chiens sentent la civilisation. Nous ne tardons pas à arriver à Carmacks.

Ici, c’est un arrêt de 6 heures obligatoire + l’ajustement de notre temps de départ.  C’est la routine du point de contrôle : La paille, la bouffe, les massages. C’est aussi le contrôle vétérinaire. Mon chien Carmack a vomi son dernier snack.  Ce n’est pas grave selon la vétérinaire, mais je préfère le laisser là aux bons soins de mes handlers.  Les autres sont en forme.

Je mange et me repose un moment avant de retourner préparer les chiens pour la suite.

En repartant de Carmacks, je pense à la Yukon Quest 2005. Les chiens avaient traîné dans les 20 km de montée en sortant de Carmack. Aujourd’hui, ils avancent régulièrement. Je suis contente.

Nous plongeons 4 fois sur le fleuve avant d’arriver à Mc Cabe. Nous avons droit à un magnifique parhélie autour du soleil. À Mc Cabe, l’accueil par la famille Kruse, les propriétaires de la ferme, est toujours aussi sympathique.  Je donne la soupe aux chiens et vais me restaurer. Il fait beau et chaud. Je fais la sieste dehors avant de remettre les bottines et de repartir pour Pelly Crossing.

 

P1020733.JPG
La sieste à Mc Cabe.

 

IMGP3979-copie-2.JPG

 

Parhélie matinale.

 

Nous repartons sous les magnifiques couleurs du soleil couchant. 

Nous suivons la ligne électrique pendant quelques kilomètres et traversons quelques forêts brûlées.  L’overflow (eau sur la glace) le pire est en bas un talus. Je n’ai pas le temps de réaliser qu’il y a un gros trou à l’eau clair au milieu de la piste que Mr X nous emmène au sec  en fauchant quelques buissons à côté de la piste! Un peu plus loin, d’habitude, nous traversons une série de marais où l’eau nous monte jusqu’aux genoux. Une chance, cette année, ces marais ne sont même pas gelés. Les patrouilleurs ont été obligés d’ouvrir une piste à côté.

 

P1020781.JPG

Les couleurs du soleil couchant.

 

Cela peut paraître surprenant qu’avec 6 semaines en-dessous de moins 30, certains marais ne gèlent pas. En fait, ils contiennent du méthane, du souffre et de l’eau tiède.

Nous traversons 4 lacs avant d’arriver dans la forêt au-dessus de Pelly Crossing. Mr.X accélère. Il sait exactement où nous sommes. Nous dévalons les talus à grande vitesse avant de rejoindre le village.

Les chiens sont en forme. Ils mangent et se reposent. Normalement nous partons à Stepping Stone par la rivière Pelly et revenons par la route de Pelly Farm. Il paraît que la rivière est pleine d’overflows et  impraticable. Nous allons faire l’aller et retour par la route.

Je pars un peu avant 2h et je compte mettre environ 12 h incluant un arrêt de 2 h au milieu. La route de la ferme est très vallonnée, nous avançons lentement dans les montées et je freine dans les descentes pour éviter de blesser un chien. Si on les laisse courir à fond, ils peuvent facilement se blesser aux épaules.

La petite Olive se décourage. Je décide de la prendre dans le traîneau. Quand elle voit le sac où je vais la mettre, elle panique et je la laisse échapper. Elle file direction Pelly Crossing.   Je pense que ma course vient de se terminer car il faut que le la récupère donc que je fasse demi-tour, mais finalement, elle revient dans ma direction. J’ai le réflexe de sortir un snack. Elle se précipite dessus et je la rattrape. Ouf! Il faut dire qu’Olive n’est pas née dans mon chenil. Je l’ai adoptée au printemps dernier. Elle panique facilement. Je l’installe donc dans mon traîneau sans le sac. Elle reste tranquille jusqu’à Stepping Stone. Les derniers kilomètres sur la rivière Pelly sont sinistres. Il fait nuit et nous sommes en plein brouillard. J’aperçois à peine les balises.

Stepping Stone est une cabane privée où une équipe de personnes bénévoles prennent leurs jours de vacances pour venir accueillir les mushers. Ils ont voyagé en motoneige. La cabane est chauffée. Nous pouvons sécher nos affaires. Ils font de la bonne bouffe. Carole, la propriétaire, me sert une délicieuse lasagne. On peut se reposer. Ils nous préparent de l’eau pour les chiens. Pour moi, ces cabanes au milieu de rien du tout, comme Scroggie, Slaven, 40 miles font partie de l’âme de la Quest. J’apprécie fortement cet arrêt, même si  je me fais dépasser par 2 concurrents  pendant ce temps. De toute manière, je ne vais pas faire 10h de route sans donner à boire aux chiens. Je change aussi les bottines.  La petite Olive a rejoint les rangs et elle est en pleine forme.

Nous repartons par la piste de Great river Journey avant de longer la ferme et de rejoindre la route. À la croisée, la course de  1000 miles est à gauche pour Scroggie et la course de 300  est  à droite. Bien entendu, Mr X ne veut rien savoir de partir à droite. ..Il doit vraiment ressentir mes impressions car moi aussi, j’aurais envie d’aller à gauche…

Nous voilà dans les derniers 50 kilomètres.  Je croise quelques attelages. Cela signifie que je ne serai pas la dernière!

Des arbres sont tombés sur la route. Je n’ai pas envie de bûcher alors, je rampe sous les troncs.

 P1020201.JPG

 

Quelques heures plus tard, nous arrivons à Pelly Crossing et franchissons la ligne d’arrivée en 6e position.

 

 CIMG4721-001.JPG

À l’arrivée.

 

Je constate que le fait que les chiens connaissent la piste et la routine de la course facilite grandement. Ils ne me regardent plus en se demandant où nous allons. Finalement, mon plan A a fonctionné.

Le banquet de remise des prix se déroule à Pelly Crossing. Nous sommes accueillis par la communauté Autochtone. Les jeunes de l’école ont préparé toute la nourriture. Ils s’occupent aussi du service. Certains ont fait des dessins. Chaque musher a son dessin affiché sur le mur.

Le Yukon Quest, ce n'est pas seulement la course. C'est aussi toute l'organisation autour. Plus de 400 bénévoles côté canadien et probablement autant côté Alaska. Les juges, les bénévoles, les vétérinaires, les patrouilleurs, les handlers forment comme une famille autour du musher. Merci à tous.

Merci les chiens : Mr. X, Pluton, Morrison, Cochise, Olive, Beaver, Lola, Beige, Cheyenne, Baïkal, Arkell et Carmack.

Ce dernier a bien récupéré.

 

P1020093.JPG

 

L’équipe à l’entraînement.

 

Merci à mes handlers pendant la course : Phil, Juliette et Cécile.

Merci à mes handlers au chenil : Laetitia et Johan.

Merci à Gilles et à toutes les personnes qui m’ont aidée et encouragée.

En route pour de nouvelles aventures avec le projet « Iditarod 2014 ».

English version will be ready soon.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 21:23

For my english speaking friends, for almost all articles, you  find the english version after the french. 

Marcelle

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 21:11

Chers amis,

J'ai tiré le dossard nr 4. Je partirai le 2 février à 15h06, heure du Yukon.

Mon équipe : Mr. X, Morrison, Pluton, Cochise, Lola, Beige, Olive, Beaver, Cheyenne, Arkell, Baikal, Carmack.

Mes handlers : Phil Mc Kwa, Juliette Bastide et Cécile.

Merci à toutes les personnes qui m'aident.

Marcelle

 

Dear friends,

I have bib nr 4. I will leave Whitehorse on February 2nd at 3h06 pm, Yukon time.

My team : Mr. X, Morrison, Pluton, Cochise, Lola, beige, Olive, Beaver, Cheyenne, Arkell, Baikal, Carmack.

My handlers : Phil McKwa, Juliette Bastide and Cecile.

Thanks to everybody.

 

Marcelle

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 08:02

Bonjour les amis,

Aujourd'hui, Radio-Canada International diffuse une entrevue à laquelle j'ai participé avec la journaliste Anne-Marie Yvon.

Pour plus de détails, voilà le lien :

http://www.rcinet.ca/francais/chroniques/portraits/15-24_2012-12-14-elle-court-avec-ses-chiens/

Mon équipe - My team

 

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 09:07

Mes livres LE TRAÎNEAU DE LA LIBERTÉ et EMPREINTES DANS LA NEIGE sont maintenant disponibles en version électronique sur Amazon.com. Il n'y a pas de photo contrairement aux versions imprimées.

 

My books are still not available in english as I have to find the money for the translation.

 

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 22:40

              Dans le livre « Le traîneau de la liberté » je relate mon expérience de

 l’immigration au Québec avec mes chiens de traîneau et la vie dans ma cabane.

À 40 ans, j’ai quitté mon existence bien établie en Suisse pour m’installer dans la forêt

 Canadienne.

Dans ce récit, « Empreintes dans la neige » je conte la suite de mes aventures.

 

Écrire, c’est pour moi, l’échange d’expériences et d’impressions comme

je les partagerais avec un ami.

C’est aussi le désir de laisser une petite trace éphémère comme des empreintes

dans la neige.

Marcelle Fressineau

Éditions Alayuk.

 

 

empreintes-couverture-double+tranche6

 

 

traineau couverture pour Ebook (2)

 

 

Mes livres, « Le traîneau de la liberté » et « Empreintes dans la neige »

 peuvent être commandés directement à l’adresse suivante :

 

Éditions Alayuk

Marcelle Fressineau

Box 10206

Whitehorse, Y1A 7A1

Yukon, Canada

Tél 001 867 668 2922

Fax 002 867 668 2931

E-mail : marcelle-fressineau@alayuk.com.

 

Prix : $ 25.00/Livre, port compris.

Nous acceptons Mastercard, Visa et Pay Pal.

 

FOR MY ENGLISH SPEAKING FRIENDS AND FANS, I WORK HARD TO FIND THE MONEY FOR THE TRANSLATION. THANK YOU FOR YOUR PATIENCE.

Partager cet article
Repost0
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 22:47

BRAEBURN – WHITEHORSE.

 

Je me renseigne sur l’état de la piste. Les overflows habituels sont gelés et ne présentent aucun problème. Tant mieux. En route pour les derniers 160 km.

Les chiens connaissent bien la piste. Elle est aujourd’hui magnifique.

Il fait très chaud et dès que la température augmente, les chiens commencent à traîner.

Je prends 6 heures de pause à mi-chemin.

C’est dimanche et le long de ce trajet, nous croisons des gens à pied, en vélo, en traîneau et en motoneige. Tous nous encouragent.

Je crains que l’attelage niaise un peu en arrivant à Flat creek car c’est là que je me stationne habituellement. Ils passent tout droit non sans avoir scruté les alentours pour voir si le camion allait apparaître. Nous arrivons sur la rivière Takhini.

Là, je commence à sentir l’avoine. Je suis très contente d’arriver bientôt. Je chante aux chiens à tue-tête : «  Nous avons parcouru mille miles, de l’Alaska au Yukon. Nous avons glissé sur les rivières gelées, la Chena river, la Birch river, le fleuve Yukon, la Forty mile, la Stewart, La Pelly et la Takhiniiii….. Nous avons franchi des cols de montagnes, Rosebud Summit, Eagle summit, American summit, King Salomon et les Black Hilllls…… »

Plus j’avance, plus je pense à la satisfaction de finir, mais surtout, plus je pense à l’envie de refaire la course et pourquoi pas l’Iditarod…

Au pont de la Takhini, nous avons droit à un nouveau comité d’accueil. Des amis et connaissances sont venus nous encourager. Les chiens, en voyant tout ce monde et ces véhicules pensent qu’il s’agit d’un point de contrôle. Ils se demandent pourquoi je ne sors pas la balle de paille. Ils traînent en repartant de là.

Nous sommes maintenant à nouveau sur le fleuve Yukon. La piste longe le bord. La glace sur la rivière à l’air d’une patinoire en pente. Il nous faut rester sur la piste.

C’est donc bien loin Whitehorse! Nous avançons depuis 3 heures et nous sommes toujours en pleine brousse, pourtant c’est une ville de 25'000 habitants que je suis en train d’approcher. Il faut que je surveille mes pensées parce que j’ai remarqué que la petite Pluton adaptait son allure à ma propre motivation. Courage! Les chiens, nous arrivons! Soudainement après un contour à angle droit, nous voyons les lumières de la ville! Je lâche un cri de joie! Les chiens repartent d’un bon train. Je traverse encore 2 ou 3 glacis casse-pattes avant de rentrer dans Whitehorse vers Shipyard park. Je suis persuadée que l’arrivée est ici et je suis surprise de ne voir personne. J’imagine que Gilles, Françoise et Sophie ont eu un problème avec le camion. J’attache les chiens et vais voir. Non, il n’y a pas un chat là. C’est étrange. Du coup, je décide de longer le bord jusqu’à Main Street. De là, je téléphonerai à la maison!

Puis, je vois plein de lumières et beaucoup de monde qui s’agitent.  Nous venons de passer la banderole d’arrivée! Des journalistes, des caméramans,  le staff de la course, Gilles, Françoise, Sophie, mes amis de Whitehorse et beaucoup de monde sont là pour nous accueillir!

BRAVO ET MERCI Mr.X, PLUTON, APACHE, COCHISE, BAÏKAL, BANDIT,  CHEYENNE, BEIGE, LOLA, ARKELL  ET AUSSI  ATLIN, CARMACKS, BEAVER ET BIJOU. BEAU TRAVAIL. MERCI POUR LA COURSE ET AUSSI POUR TOUTE LA SAISON D’ENTRAÎNEMENT! 7800KM DE BONHEUR!

MERCI À TOUTES LES PERSONNES QUI NOUS ONT AIDÉ FINANCIÉREMENT ET UN IMMENSE MERCI À MON ÉQUIPE, GILLES, MON CONJOINT, JULIEN, GUIDE ET HANDLER, AURORE, HANDLER, FRANÇOISE ET SOPHIE, MES HANDLERS PENDANT LA COURSE QUI M’ONT AIDÉ TOUT AU LONG DE LA SAISON. JE REMERCIE AUSSI NICOLE QUI SUPPORTE MON ÉQUIPE DEPUIS DES ANNÉES.

Finalement, ce qui est le plus satisfaisant pour moi, c’est de voir l’état des chiens. Ils sont en forme et ne semblent pas arriver d’une course de 1600 km!  J’ai aussi fait tout l’entraînement moi-même et n’ai utilisé que des chiens que j’ai élevés.

En arrivant au Yukon, j’ai adopté 2 femelles de Jean-Paul Geoffrion,  un musher qui a participé plusieurs fois à la Yukon Quest et qui prenait sa retraite du sport. 12 chiens de mon équipe proviennent de ces femelles. Seulement Lola et Mr. X ont une origine différente. La mère à Mr. X vient de chez mon ami Paul Boudreau, le père est le fils de Kinox, une leader adoptée de mon amie Paule Schétagne. Lola est la chienne à Béatrice, mon amie qui est décédée du cancer il y a 2 ans. Les derniers mots de Béatrice : ‘’ Tu prendras Lola pour la Yukon Quest’’. Je suis donc très fière que Lola aie fini la course. Bien qu’elle soit née dans un chenil de chien de traîneau, elle avait passé ses 2 premières années comme chien de compagnie.

J’ai mis un peu plus de temps que prévu, surtout à cause des chaleurs de Bijou, mais avec un seul vrai leader depuis Circle, je n’ai pas voulu prendre trop de risques et brûler Mr.X. j’avais entraîné 6 autres chiens pour aller en avant avec Mr.X. À l’entraînement, ils étaient toujours très motivés. À la course, j’ai dû faire souvent des rotations, mais ils sont jeunes et vont s’améliorer.

 

POUR LA SAISON 2013, NOUS SOMMES INSCRITS À LA YUKON QUEST 300 (500km). Le Départ a lieu le 2 février 2013 à Whitehorse, à 15h.

 

Picture-022.jpg

Le dernier snack.    The last snack.

 

_DSC2630.JPG    Le dernier contrôle du matériel.

   The last mandatory gear checking.

 

 

DSC2643

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                     Mr. X, Françoise, Sophie.

 

 

 

DSC2655

With Josée and Lola.                         Avec Josée et Lola.

 

 

 

 

BRAEBURN – WHITEHORSE.

 

I ask about the trail and everybody tells me that it is good.  The overflows are frozen. Fortunately! Let’s go for the last 160 km.

The dogs know the trail. Today it’s beautiful but very warm. The dogs slow down.  At about half way, we take a 6 hours brake.

We are Sunday and all the day long, we meet people on foot, on bicycle, by snowmobile, by dogsled. They all cheer us.

I am a little bit worried about passing at Flat Creek, where I usually park my vehicle because the dogs will probably look after it and slow down. Effectively, they watch every vehicle, listen to every motor sound! We go on and arrive on the Takhini River.

Now, I realize that we will arrive soon. I sing at the top of my voice: ‘’We ran a thousand miles, we ran on Chena River, on Birch Creek, on Yukon River, the Forty miles, the Stewart River, the Pelly and the Takhiniiiii, we crossed passes and mountains, Rosebud summit, Eagle summit, American summit, King Salomon and the Black Hiiiils...”

More we are near the end, more I think how it will be satisfying to finish. Also, I think to run again the Yukon Quest and why not the Iditarod.

At Takhini Bridge, many people are here to welcome us and the Russian team behind me.

The dogs, seeing people and trucks, think that we are in a check point. They slow down and watch me asking why I don’t give them a meal and some straw.

We are again on the Yukon River, the trail is on the embankment because the river is like a ice rink. It’s better to stay on the trail.

Whitehorse is so far. We are moving for more than 3 hours now. We are still in the bush. Whitehorse is a city of 25000 people and I see nothing. Oh, I have to keep the control of my mind, because I learned that Pluton, my new leader, is catching the same mind than me, so, I have to stay with a high spirit. Ok, my friends, we will arrive soon. Suddenly, after a curve, I see the lights of Whitehorse. I yell for joy! The dogs are so surprised that they speed up. We cross 2 tricky glare ice areas and we arrive in Shipyard Park, Whitehorse, where the arrival should be. I am so surprised that Gilles, my husband and my handlers are not here. Maybe the truck is broken. I stop the sled and I go to see. Nobody is around. I decide to go to Main Street by dogsled then I will find a phone to call home.

Suddenly, I see many lights, many people! I am crossing the arrival banner! Journalists, cameraman, Yukon quest staff, Gilles, Françoise, Sophie, my friends from Whitehorse and many people are here to welcome us.

CONGRATULATIONS AND THANK YOU, Mr. X, PLUTON, APACHE, COCHISE, CHEYENNE, BAIKAL, LOLA, BEIGE, ARKELL, BANDIT AND ALSO BIJOU, BEAVER, ATLIN AND CARMACKS. GOOD JOB. I THANK YOU FOR THE RACE AND FOR ALL THE TRAINING RUN. IT WAS 7800 KM OF HAPPYNESS.

THANK YOU TO ALL THE PEOPLE THAT HELP ME TO GET THE MONEY.

A HUGE THANK YOU TO MY TEAM : Gilles, my husband, Julien who guides the customers and takes care of the other dogs in the kennel, Aurore, handler during the race, Françoise and Sophie, handlers during the race. They help me hard during all the season.  I thank also Nicole who is supporting my team since many years.

Finally, the most satisfying for me is to see how my dogs are. They look great and don’t appear to arrive from a 1600 km journey. Also, I made all the training myself and I raised all the team.

 

 When I arrived in Yukon I got two females from Paul Geoffrion, a Yukon Quest musher who was retiring from mushing. 12 dogs of my team come from these 2 females. Only Mr. X and Lola come from a different place. Mr. X is born in my kennel. The mother’s owner is my friend Paul Boudreau and the father is Viking, Kinox’s son, the leader of Paule Schetagne, my friend. I adopt Lola from my friend Béatrice who died of cancer 2 years ago. Her last words were : ‘’Lola should run the Yukon Quest with you!’’

 We took a little bit more time than previous due to Bijou in heat. I also had only one real leader, Mr. X. I didn’t want to burn him out. I trained 6 other dogs to lead. They were highly motivated during training. During the race, I made many changes. They are young. They will improve.

 

FOR 2013, WE REGISTERED FOR THE YUKON QUEST 300, THE DEPARTURE DATE IS FEBRUARY 2ND, AT 3 PM, IN WHITEHORSE.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 août 2012 2 07 /08 /août /2012 19:37

CARMACKS – BRAEBURN

 

De 2005, je ne garde pas un bon souvenir de la partie Carmacks – Frank lake : Ces petites montées et descentes raides, les virages à l’équerre en bas de chaque descente, les forêts brulées ou j’avais l’impression que les troncs sortaient du bois pour me barrer le passage et bien sûr, les overflows.

Aujourd’hui, cela se passe bien. Il me semble que depuis 2005, ils ont coupé quelques troncs dangereux, ils ont fait un remarquable travail de balisage et il y a aussi beaucoup plus de neige. Cela fait quelques racines et souches en moins.

Nous prenons notre pause après Chain of lakes.

La surprise, c’est quand nous arrivons au chalet Coghlan. Les chiens, qui sont déjà venu là, entendent japper. Ils sont donc certains que nous arrivons dans un point de contrôle. Ils ont déjà reçu de la paille et de la bouffe ici! Inutile de dire qu’ils n’ont pas envie de continuer. Et moi, je n’ai pas l’intention de m’arrêter si près de Braeburn. Il ne reste que 30 km. Nous repartons à 2 km/h jusqu’à la sortie du lac.

Plus nous approchons de Braeburn, plus la motivation revient.

Je croise un couple en ski et juste avant le point de contrôle, mon amie Josée est là au bord de la piste ! En arrivant à Braeburn, j’ai la surprise de voir tout un comité d’accueil. Beaucoup d’amis de Whitehorse sont là, en plus de Françoise et Sophie. C’est très réconfortant.

Nous avons un arrêt obligatoire de 8 heures. Cela me donne le temps de m’occuper des chiens, de m’empiffrer d’un hamburger géant avec mes amis et de faire une bonne sieste.

Les aurores boréales sont au rendez-vous et je pense que nous sommes samedi soir. C’est le banquet d’arrivée de la Quest à Whitehorse!

 

DSC2515

We arrive in Braeburn. L'arrivée à Braeburn.

 

 

 

DSC2533  Est-ce que la bouffe et la paille arrive bientôt ?

Did the food and straw is arriving soon ?

Mr. X + Pluton.

 

 

DSC2556

 Moi, j'ai un bon coussin! Me, I get a good pillow!

Lola.

 

 

DORY_20120218_6196.jpg

Des fans...    Some fans...

 

 

 

DSC2561 Hamburger géant de Braeburn.

        Giant hamburger from Braeburn.

 

 

DSC2563

Sophie aussi se régale. 

Sophie likes it too.

 

DSC2576 Une belle nuit d'aurores boréales.

Beautiful night with northern lights.

 

 

CARMACKS – BRAEBURN.

 

From 2005, I don’t keep a good feeling from the part Carmacks to Frank Lake, specially the ping pong alley, small and steep hills with sharp turns down every hill and the burnt forest where I hallucinated that the burnt logs jumped out of the forest to get in my way and of course, the overflows.

Right now, it’s ok. They cut some trees, they put more markers to advise dangerous curves. The snow cover is deeper. It hides the roots and stumps on the trail.

We take a brake after Chain of lakes.

The surprise is when we arrive at Coghlan cabin. My dogs know the cabin. They ear dogs barking! They think we are at a check point. They already got food and straw here! They want to stay here. But me, I don’t. We are at only 30 km from Braeburn. I try to convince my team to go on. They do, but they are very slow. When we approach Braeburn, they speed up. We meet a couple travelling by ski. Then, not far from the check point, my friend Josée is here to welcome us!

When we arrive in Braeburn, I am so surprised to see so many friends. They came from Whitehorse to cheering us! And of course, Françoise and Sophie!  It’s a good feeling.

There is an 8 hours mandatory layover.  I have enough time to take care of the dogs, to eat a giant hamburger with my friends and to take a good nap.

The northern lights are dancing in the sky and I am thinking that we are Saturday evening and it is the Quest banquet in Whitehorse!

 

 

Partager cet article
Repost0